Le livre qu’on n’a jamais refermé

« You can’t be what you can’t see » Marian Wright Edelman

Grace Bonney est partie à la rencontre d’une centaine de femmes artistes, artisans pu entrepreneurs à travers les Etats-Unis. S’inspirer de chacune d’entre elles pour devenir une meilleure version de soi-même. Se dire que si elles l’ont fait, pourquoi pas nous ? Se plonger dans les photos de leurs appartements… On n’a jamais refermé le livre.

Petit digest de leurs réponses les plus inspirantes :

« I like to think of challenges as opportunities, opportunities to think differently and create something new. »

Thelma Golden (Conservatrice de musée)

bn-jl309_nythel_j_20150717152041

 » I am myself. I refuse to fit into what people want me to do or expect me to be. I stand for what I believe in and will fight for it. »

Preeti Mistry (Chef)

preeti-mistry-1_photocredit-meg-allen-x633-rot

« Most thing in life are trial and error. So a bit of self-doubt is a good thing. »

Linda Rodin (Mannequin, journaliste, styliste)

linda-rodin-refinery-29-man-repeller

In The Company Of Women, Grace Bonney (2016).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :