Be brave, not perfect.

À 33 ans, Reshma Saujani décide de se présenter au Congrès américain. Elle échoue. Mais cette course lui fait prendre conscience d’une réalité : les filles sont programmées à être parfaite, les garçons à être courageux. Pour changer la donne, elle crée Girls Who Code. Une école qui n’apprend pas seulement aux filles à coder, mais à prendre confiance en elles, sans avoir peur d’échouer.

Son TedxTalk parle d’imperfection et de courage. Ultra motivant. Extrait :

« Nous ne pouvons pas laisser la moitié de la population de côté. Nous devons apprendre à nos filles à être à l’aise avec l’imperfection, et nous devons le faire maintenant. Nous ne pouvons pas attendre qu’elles apprennent à être courageuses comme moi, à l’âge de 33 ans. Nous devons leur apprendre à être courageuses à l’école et tôt dans leur carrière, lorsque cela a le plus de chance d’impacter leur vie et la vie des autres. Et nous devons leur montrer qu’elles seront aimées et acceptées non pas parce qu’elles ont été parfaites mais parce qu’elles sont courageuses. J’ai besoin que chacun d’entre vous dise à chaque jeune femme qu’il connaît — votre sœur, votre nièce, votre employée, votre collègue — qu’elle doit être à l’aise avec l’imperfection, parce qu’en apprenant à nos filles à être imparfaites, nous les influençons, nous créons un mouvement de jeunes femmes courageuses et qui créent un meilleur monde pour elles et pour chacun d’entre nous. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :