Cette femme a changé votre vie sexuelle

« What is a four-letter word that ends with a -K and means sexual intercourse? »

« It’s talk. »

Mary Steichen Calderone a fait de la sexualité un dialogue libre.
Elle née en 1904, à Paris, où elle passe les 10 premières années de vie. Son déclic elle l’a adolescente lorsque sa mère lui fait porter des mitaines en métal de peur qu’elle se masturbe la nuit. Elle fait de l’éducation sexuelle son combat.

Son but : convaincre la profession médicale et le public que la sexualité humaine va au-delà de l’acte sexuel, qu’elle ne devrait pas être cachée ou limitée à l’expression érotique.

En 1964, directrice du Planning Familial, elle obtient de laisser les médecins expliquer la contraception à leurs patients et met en marche l’éducation sexuelle dans les écoles.

Infatigable, elle crée dans la foulée le Conseil sur l’Education et l’Information Sexuelle des Etats-Unis (SIECUS). Mais ses idées et sa forte personnalité dérangent.

Une campagne menée en 1969 par des groupes conservateurs la surnomme « la libertine », « la dégénérée mental ». On l’accuse d’être communiste.

Elle est forcée de quitter le Siecus pour ne pas que sa réputation entache le projet.

Sa vie personnelle non plus n’a pas été facile. Ses parents divorcent quand elle a 10 ans. Elle décide de vivre avec son père artiste et perd tout contact avec sa mère. Mary elle-même perdra l’une de ses filles. Nell décède à l’âge de 8 ans d’une pneumonie. Elle aura deux autres filles avec Frank, avant qu’ils se séparent en 1979, sans jamais divorcer.

Mary décède en octobre 1998 après avoir consacré le reste de sa vie à l’éducation sexuelle. Elle aura notamment co-écrit « The Family Book about Sexuality« , traduit en 5 langues.

Dr Calderone a fait plus que n’importe quel individu pour la libération du dialogue sexuel, quand celui-ci rimait encore avec « mariage » et « reproduction » . Mais aujourd’hui, son travail est menacé.

Elle a placé ses convictions avant sa carrière. Sa ténacité inspire la télévision avec la série Masters Of Sex, et la Fashion Week de New York s’est engagée pour le Planning Familial. Anna Wintour arborait sur les front row un badge rose « Fashion stands for Planned Parenthood ». Le CFDA s’est engagé à faire un don de 5 dollars à l’organisation pour chaque photo dudit badge postée sur les réseaux sociaux et accompagnée du hashtag #IStandWithPP.

Capture d’écran 2017-02-26 à 12.31.47.png

Bref. Nous on trouve que c’est pas mal pour une dégénérée mental.

« Le sexe implique quelque chose que vous êtes, et pas seulement quelque chose que vous faites. »
Mary S. Calderone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :